AGENDA

Agenda

La Librairie

Mardi 12 juillet 2022

Concert Brooklyn Orchestra

En savoir plus

La Librairie

Samedi 18 Juin 2022

Lancement et signature du livre « Vandals in Paris » d’Antoine Flandrin & Thomas Von Wittich

En savoir plus

La Librairie

Mercredi 25 mai 2022

Lancement et signature | Mitzpah et Loulou Picasso

En savoir plus

VOIR TOUTE LA PROGRAMMATION

BILLETERIE

Podcast

Martin Meissonnier a sorti en 2019 un incroyable album intitulé « Kinshasa 1978 », pour l’historique label bruxellois Crammed, où il proposait des remix, ou plutôt des reconstructions de musiques urbaines zaïroises. Cela faisait un moment que ce fringant touche-à-tout de 64 ans n’avait pas vu son nom apparaître sur un disque, lui qui a commencé à jouer au tout début des seventies. C’est que Meissonnier a souvent préféré rester modeste et s’illustrer en tant qu’homme de l’ombre. Mais il n’est pas non plus un requin des studios, même s’il y a passé un temps fou : il est avant tout un artiste des sons, des rencontres et des mélanges, au flair incomparable et à la curiosité insatiable. 

En cabine, en coulisses ou sur scène, il a accompagné des figures aussi immenses que Don Cherry, Fela Kuti, King Sunny Adé, Amina ou Cheb Khaled. Ambassadeur en Europe des musiques africaines, du raï à l’afrobeat, il est aussi l’un des premiers Français à s’être intéressé de près aux machines, aux musiques électroniques et plus largement aux nouvelles technologies. Puis il s’est plongé dans ce qu’on appelle la musique pour l’image, composant aussi bien la bande-son de la cérémonie d’ouverture des JO d’Albertville que le générique des Guignols de l’info. 

Il a aussi été, en parallèle de sa carrière musicale, journaliste et documentariste pour des médias défricheurs : Libération dans les années 70, Radio Nova dans les années 80, et ARTE avec l’émission culte « Megamix » dans les années 90 et 2000. Aujourd’hui, il est surtout DJ sous le nom de Dox Martin, et artiste sous son propre nom, même s’il continue d’offrir ses services à de jeunes talents venus d’horizons variés. 

Des squats post-68 aux studios londoniens, en passant par le Paris afro, l’Eurovision ou les débuts d’Internet, le parcours de Martin Meissonnier raconte tout un pan de notre pop culture, dans ce qu’elle a de plus ouvert et aventureux, et de moins franco-français.

Étienne Menu est journaliste musical, rédacteur en chef de la revue Audimat et du site Musique Journal.

La Fab.

Place Jean-Michel Basquiat, 75013 Paris